Chargement...

©2021 grandparissud.fr
Tous droits réservés

Retour

JO Paris 2024

  • JO Paris 2024

Grand Paris Sud - Terre de Jeux Olympiques et Paralympiques

Grand Paris Sud, c’est 14 sites labellisés pour  accueillir des centres de préparation aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Des sportifs de haut niveau promis à la plus haute marche des podiums ! Le sport, c’est dans notre ADN et on peut en être fiers !

C’est LA nouvelle qui a réjoui le monde sportif. Après avoir obtenu le label « Terre de Jeux », Grand Paris Sud a été choisie pour accueillir des centres de préparation aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris en 2024 grâce à la qualité des infrastructures, des services médicaux, de l’hébergement et de l’accessibilité… Aujourd’hui, notre ambition consiste à promouvoir notre attractivité et notre modèle sportif auprès des athlètes du monde entier. Nous devons leur prouver que nous leur offrons les conditions optimales pour s’entraîner, récupérer du décalage horaire, s’acclimater et se préparer au mieux pour réaliser des Jeux au sommet.

Les disciplines en vidéos

Judo, tennis de table, handball, gymnastique etc...  Retrouvez toutes les disciplines sur notre playlist Youtube :

Les centres de préparation

Le 5 octobre dernier, le Comité d’Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques (COJOP) de Paris 2024 a dévoilé une liste de 619 sites retenus sur l’ensemble de l’Hexagone. Parmi ces territoires labellisés « Centre de Préparation aux JO » (CPJ), Grand Paris Sud tire son épingle des Jeux avec 14 équipements retenus sur 10 communes pour 20 disciplines et 5 en attente de justification :

  • Stade nautique Gabriel Menut, à Corbeil-Essonnes : natation course olympique et paralympique, plongeon et water-polo
  • Gymnase David Douillet, au Coudray-Montceaux : escrime fauteuil (en attente) et boccia
  • Gymnase Jesse Owens, à Ris-Orangis : basket-ball (en attente)
  • Stade municipal de Saint Germain-lès-Corbeil : rugby à 7 (en attente)
  • Dojo Jean Jaurès, à Moissy-Cramayel : judo olympique (confirmé) et judo paralympique (en attente)
  • Gymnase François Mauriac, à Évry-Courcouronnes : volley-ball assis
  • Maison des Arts Martiaux, à Étiolles : lutte
  • Complexe sportif et stade nautique Jean Bouin, à Savigny-le-Temple : triathlon olympique et paralympique, handball, goalball
  • Stade d'honneur Jean Bouin, à Savigny-le-Temple : athlétisme olympique et paralympique
  • Complexe du Lac, à Évry-Courcouronnes : taekwondo olympique et paralympique
  • Gymnase Paloisel, à Combs-la-Ville : tennis de table olympique et paralympique
  • Complexe sportif Salvador Allende, à Combs-la-Ville : gymnastique artistique
  • Complexe sportif Jean-Louis Moulin, à Évry-Courcouronnes : gymnastique rythmique
  • Stade municipal, à Saint Germain-lès-Corbeil : rugby à 7
  • Futur équipement du plateau de Sénart, à Lieusaint : Badminton (en attente)

Un territoire riche de sportifs de haut niveau

Anne-Laure Florentin (Athlétisme, Évry-Courcouronnes)

C’est une triste nouvelle pour les supporters de cette grande championne de 29 ans, contrainte d’arrêter sa carrière à cause d’une myocardite survenue en fin d’année 2020. La triple championne d’Europe (2016-2017-2018 et membre de l’équipe de France) souffre encore de lourdes séquelles plusieurs mois après avoir été atteinte par le Covid. Aujourd’hui, elle reste combattante malgré l’épreuve : « Je suis concentrée sur mon projet professionnel qui sera dans le management sportif. Je fais un peu Grand Paris Sud, c’est 14 sites labellisés pour de préparation physique et je suis toujours proche de mon club. »

Estelle Raffai (Athlétisme, SCA 2000 Évry-Courcouronnes)

Cette championne de 23 ans devrait elle aussi décrocher sa qualification pour les JO de Tokyo. Elle s’est notamment illustrée avec ses dernières victoires sur le 60m femmes - course 2 au Meeting Metz Moselle Athlélor en 2021 et le 4x100m femmes aux championnats d’Europe par équipe 2019. Fervente défenseuse de la médiatisation du sport féminin, elle défend la présence des femmes dans la sphère sportive.

Manu Cornu (Block’Out, Évry-Lisses)

Après trois coupes du Monde de bloc, ce membre de l’équipe de France d’escalade de bloc sénior, vient de décrocher sa place pour participer aux championnats du Monde, qui se tiendront en septembre à Moscou.

Alexandra Recchia (AS Evry Karaté)

Elle fait partie des 10 meilleures athlètes au monde en karaté ; ce qui ne l’empêche pas d’exercer comme avocate en droit du travail. Elle multiplie les titres depuis sa victoire lors de l’épreuve de kumite individuel féminin moins de 50 kilos aux championnats du monde de karaté 2012 à Paris. Alexandra vient de remporter son combat 3-2 contre l’italienne Erminia Perfetto lors des championnats d’Europe à Porec en Croatie. « Pour mes derniers championnats d’Europe, ça sera donc une médaille de bronze que je compte bien savourer, chaque médaille est une victoire dans ma vie bien remplie ! » a-t-elle déclaré.

Teddy Atine-Venel (Savigny-Sénart Athlétisme)

Double champion de France du 400m en 2015 et 2017, médaillé de bronze en relais 4x400m aux championnats d’Europe en 2014, Teddy a d’abord fait du foot, du taekwondo puis de la boxe française avant de choisir l’athlétisme. Il se définit comme « très résistant et doté d’une bonne caisse ». Il pense « en avoir encore dans le coffre ! » pour les JO de Tokyo.

Parcours « Explore Terre de Jeux »

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus