Sortir fait peau neuve !

Essayez la nouvelle version

Chargement...

©2016 Grandparissud.fr
Tous droits réservés

Florilège de grands duos comiques extraits des plus célèbres pièces de Molière, ce spectacle est mené tambour battant par deux comédiens facétieux et pétulants, qui virevoltent de costumes en personnages, sans jamais quitter la scène.

Quatre femmes, quatre mensonges, quatre vérités. Un joli texte d'Abi Morgan mis en scène par Delphine Salkin.

Un opéra dans toute sa dimension spectaculaire, mais sans fosse d’orchestre ni coulisses.

Voici la nouvelle création du Théâtre de la Mezzanine .

Manu Katché, l’une des légendes de la batterie à la tête de son tout nouveau combo jazz. !

Lettres pour le futur. Rédigez la lettre que vous n’avez jamais écrite : voilà la consigne donnée par Estelle Savasta à des lycéens, avec qui elle a réalisé un laboratoire d’écriture.

Chagrins d’adolescence. Katia Ferreira, complice de Cyril Teste, propose une adaptation théâtrale du roman de Jeffrey Eugenides, Virgin Suicides, porté à l’écran par Sofia Coppola.

Une belle faim de vie. Sur scène, trois corps à l’âge pas forcément reconnaissable, trois voix, trois regards nous entraînent avec légèreté, humour et émotion dans la « valse des vieux os ».

Le clarinettiste virtuose ose la transe en trio.

Un voyage euphorisant à travers l’histoire de la danse espagnole.

Un spectacle pour tout capter ? Et hop il revient cette saison! Le magicien Thierry Collet, un des fidèles complices du Théâtre, nous invite à une petite forme de magie numérique pour optimiser nos performances.

C'est presque le même titre, c'est presque la même histoire, avec les presque mêmes personnages, mais voilà, c'est pas pareil. Si bien sûr, il y a la mère qui est méchante, un peu comme une sorcière mais en pire, le papa qui est bon comme du bon pain, sauf que la croûte elle est molle et il y le fils Hans et la fille Greutel ; ça ressemble pas mal quand même, non ?

Un chaos rythmique et déjanté, trois frères vous transportent vers un univers joyeux de musique, de jonglerie et d’humour.

Et si le centaure, figure mythologique, moitié homme moitié cheval, existait vraiment ?

Vingt-trois ans après sa création au Festival d’Avignon, Pierre Meunier endosse de nouveau le costume de son personnage fétiche Léopold von Fliegenstein.

L’amour de la différence. Cette histoire de famille mise en scène par Wajdi Mouawad, directeur du Théâtre national de la Colline, connaît un véritable succès public depuis sa création en 2017.

Brad Mehldau appartient au cercle très fermé des jazzmen que l'on ne présente plus, tant leur talent n'a d'égal que leur dextérité.

Ce duo, entre une danseuse et une marionnette pose la question de l'origine et de la relation à l'autre. Qui suis-je ? D'où est-ce que je viens ? Et toi, qui es-tu ?

Une expérience sensorielle et lumineuse. Dans un subtil jeu d’ombres et de lumières, nous découvrons ici, Azusa Takeuchi, une fabuleuse danseuse.

Un spectacle participatif mêlant arts visuels et impros.

La Fontaine et Esope contés par quatre fantaisistes.

De la salle Gaveau à l’auditorium du Louvre, qu’ils interprètent ensemble Mozart, Haydn, Bach ou Vivaldi, assister à un récital de Sandrine Piau et de l’orchestre Le Concert de la Loge est la garantie de passer une soirée d’exception.

La fête de la Tarentelle se déroule à Sénart.

Une satire mise en danse avec brio. Ne manquez pas ce rendez-vous avec la chorégraphe canadienne Crystal Pite.

Un double plateau pour groover au Théâtre-Sénart le temps d'un concert. Avec Malik Djoudi et Suzane.

Dans un silence implacable, le ciel rouge de ce matin nous avertit d'une forte bourrasque qui pourrait sauver cette famille ou la détruite.

Jeux de rôles dans ce grand classique de Marivaux.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus