Chargement...

©2020 grandparissud.fr
Tous droits réservés

Après son extraordinaire adaptation du chef d’œuvre de Boulgakov, Le Maître et Marguerite (spectacle que nous avions prévu en mars 2020, reporté au 4 mai 2021 voir page XX), Igor Mendjisky nous présente sa nouvelle création, Les Couleurs de l’air. Une fable inspirée d’une histoire aussi vraie que romanesque : la sienne !

Après sa remarquable adaptation de la nouvelle Le rêve d’un homme ridicule, Simon Pitaqaj poursuit son exploration autour des œuvres de Dostoïevski et revient avec sa nouvelle création, Le Prince.

Cirque Nomination aux Molières 2020 Dans une mise en scène théâtralisée et un hommage au cinéma des années 1970, le Cirque Le Roux compose une histoire joyeusement déjantée avec 6 acrobates de très haut niveau (équilibre, main à main, voltige, patins à roulettes…), des situations et des textes pleins d'humour.

De cette 7ème édition des Rencontres, naîtront à n'en pas douter des espèces hybrides, pour une nouvelle biodiversité.

Dans cette fantaisie visuelle et dansée dédiée au très jeune public de 18 mois à 6 ans, les jeunes spectateurs sont invités à la rencontre du ciel par le jeu de la danse, avec les images, les objets en suspension ou en mouvement, et la musique.

« Drôle et terriblement humain, L.U.C.A. fait l’éloge de la diversité tout en nous rappelant que nous sommes tous – yeux bleus ou marron, teint diaphane ou bronzé, nez droit ou busqué – cousins ! » Catherine Makereel – Le Soir

Chorégraphie singulière, ses mains déclenchent les sons du « koto », puis apparaît des paysages japonais.

Soirée punchline Hip Hop avec Isha, Josué et Warzen

6 nominations aux Molière 2020 Inspirés par l’émission « Strip-tease » et par la nouvelle La Mouche de George Langelaan (qui a elle-même donné le film de David Cronenberg), Valérie Lesort et Christian Hecq nous embarquent dans une expérience de science-fiction totalement délirante.

Danses pour fantômes et lumière noire Des fantômes entrent dans la danse pour un ballet phosphorescent empli de légèreté et de coups de théâtre !

Espace chapiteau du Théâtre Sénart Spectacle hors-les-murs Cirque Artiste majeur et incontournable, Johann Le Guillerm fait voler en éclat les disciplines traditionnelles du cirque depuis 20 ans. Terces, sa nouvelle création, s’annonce comme un laboratoire à vue, entre cabinet de curiosité et cirque d’objets.

Mêlant travail vidéo et vieux objets sonores et poétiques, l'Escarlata Circus vous emmène sur les traces d'un cirque à nul autre pareil.

Pionnier intarissable sur le terrain de jeux du rock progressif, cette légende vivante séduit, provoque, étonne un public fidèle par sa générosité et son lyrisme atypique.

Théâtre d’objets La Green Box ? Un mélodrame animalier et carnassier inspiré de L’Homme qui rit de Victor Hugo. Pour raconter cette histoire extraordinaire, le parti pris du spectacle est celui de prendre le point de vue du loup.

« À mi-chemin entre le ciné-concert, le cirque et la conférence, Buster rend hommage au génial Keaton » Maïa Bouteillet – Paris-Mômes

L’Homme qui rit est un roman épique, philosophique, poétique, politique et profondément humaniste. Avec sa patte unique, le Théâtre la Licorne donne une incarnation saisissante à cette épopée baroque de Victor Hugo, magnifiée par une marionnette tragiquement humaine.

« Tout est dit avec tact et pudeur. Et rire à gorge déployée sur des thèmes aussi graves est un pur délice. » Ariane Combes-Savary – France Info « C’est étonnant et totalement réussi » G.R – L’Humanité

Stéphane Guillon, toujours aussi caustique, fait ses adieux à la scène. Des adieux en trompe-l’œil sous la forme d’un pot de départ, de faux adieux… Dans une période ô combien sensible, un spectacle revigorant, salvateur, aux vertus profondément cathartiques.

Pour la création de Kalakuta Republik, le chorégraphe originaire du Burkina Faso, Serge Aimé Coulibaly, s’est inspiré de Fela Kuti, l’inventeur de « l’afrobeat », compositeur, saxophoniste, chef d’orchestre mais aussi homme politique contestataire réprimé par la dictature militaire au Nigéria.

Cirque Au croisement de l’imaginaire du cirque actuel et des thématiques contemporaines du voyage, la compagnie Les Frères Kazamaroffs distille une poésie unique. Cette nouvelle création sera la carte postale vivante et multiculturelle d’une ville où les genres se mélangent et se métissent.

Les Quatre Saisons, à l'origine jouées par des femmes, accompagnent dans ce spectacle la performance d'Audrey Decaillon, qui, seule sur scène, jongle, danse et manipule des objets

« On sort tout sourire de ce parcours déambulatoire à la fois intimiste et éminemment collectif. » Hélène Matte – Magazine Spirale

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus