Chargement...

©2020 grandparissud.fr
Tous droits réservés

  • Événements
  • Soirée autour du cinéaste Pier Paolo Pasolini (aux Cinoches)

Soirée autour du cinéaste Pier Paolo Pasolini (aux Cinoches)

Flash-back vol. 4 : Le cinéma italien 1950-200 : Projections + rencontres Du 18 sept au 25 octobre 2020, dans les salles du réseau Cinessonne : films et Rencontres L’occasion de jeter un regard en arrière sur une cinématographie qui fut, dans les années 1960, la plus brillante du monde… (Jean A. Gili, critique de cinéma).

Soirée animée par Vincent Poli : Programmateur en festival (Journées cinématographiques de Saint-Denis (journeescinematographiques.fr), Festival International du Film de Marseille (FID), ...), Organisateur du jeune Festival Passage en Normandie (festivalpassage.fr), Écrit pour différentes revues françaises ou étrangères, papier comme web, Enseignant à l'Université Paris Nanterre.

18h30 : Carnet de notes pour une Orestie africaine (Italie, VO, 1970, noir et blanc, avec Pier Paolo Pasolini, durée : 1h11) Pier Paolo Pasolini débarque dans un pays d'Afrique. Il prend des notes, avec sa caméra, pour préparer son prochain film, une transposition de L'Orestie, La Tragédie d'Eschyle, dans l'Afrique d'aujourd'hui. De retour en Italie, il montre ses premières images à un groupe d'étudiants africains de l'université de Rome. Il leur demande leur avis...

La séance sera précédée d’une courte introduction par Vincent Poli puis d’une analyse / débat avec les spectateurs après le film.

21h : Introduction et Présentation par Vincent Poli de L’Evangile selon saint-Matthieu (Italie, VO, 1964, noir et blanc, avec : Enrique Irazoqui, Margherita Caruso, Susanna Pasolini, durée : 2h17) La vie du Christ selon Saint-Matthieu et Pier Paolo Pasolini. Une reconstitution fidèle de l'Evangile.

Tarifs habituels de la salle. Offre spéciale : 8€ pour la soirée (soit 4€ par film, si les deux films sont achetés en même temps).

L'œuvre du cinéaste et écrivain Pier Paolo Pasolini n'aura cessé de changer de visage. Fruits de nombreuses aventures intellectuelles et corporelles, ses films nous paraissent aujourd'hui tous tiraillés par le doute – en même temps que le réalisateur affiche un aplomb rare. C'est que pour Pasolini la remise en question est la pierre de touche d'un cinéma audacieux et joueur, une invitation à l'aventure collective. Et si Pasolini toise le spectateur, c'est avec un profond respect.

Très proche des milieux contestataires italiens, mais se refusant à joindre tout parti, Pier Paolo Pasolini est rejeté par la gauche lorsqu'il réalise en 1963 L'Évangile selon saint Matthieu, chef d'œuvre mystique qui, ne serait-ce que par son montage, ressuscite toute la beauté d'une lecture « naïve » de la Bible. Être croyant ou pas, la question ne se pose plus puisque la Terre Sainte apparaît bel et bien devant nous : il s'agît des côtes méditerranéennes et les paysans pauvres de la Basilicate sont déjà les fidèles d'un Jésus incarné par étudiant catalan quasi-anonyme. Pasolini a le goût de l'évidence et de l'urgence.

En 1969, après plusieurs approches de la forme documentaire (les repérages pour L'Évangile avaient déjà été la source d'un court film, Les Murs de Sanaa), Pasolini réalise avec Carnet de notes pour une Orestie africaine un film-document unique, sorte de manifeste inattendu (et donc à l'époque refusé par les chaînes italiennes) à la gloire de l'inachevé. Notes de travail pour une adaptation de l'Orestie d'Eschyle en Afrique, l'œuvre semble se construire en même temps que nous la découvrons. Et si Pasolini, en narrateur omniscient, a à cœur d'exposer au maximum son travail de création (une idée soudaine bouscule la marche du film, la forme est libre comme rarement au cinéma), c'est aussi en enfant rusé qu'il joue à bousculer le spectateur, exposant non sans malices ses théories fantasmées sur les pays africains traversés.

En somme, deux œuvres très différentes de Pier Paolo Pasolini mais qui ensemble reproduisent le terrain de rencontre idéal entre Pasolini et ses spectateurs : un match intellectuel, certes amical, mais dont l'enjeu est de première importance. Vincent Poli

Horaires

Du 26 /09/2020 au 26 /09/2020

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus