Chargement...

©2020 grandparissud.fr
Tous droits réservés

Les Vitalabri

Fable musicale universelle drôle et mélancolique.

es Vitalabri n’ont ni patrie ni pays. On pourrait croire qu’ils sont chez eux partout mais personne ne veut d’eux nulle part. Derrière leurs frontières infranchissables, ceux qui sont nés quelque part refusent de les accueillir. Sans abri, sans papiers, avec comme seuls biens leur musique et la liberté, les Vitalabri continuent leur errance. Une très jolie réflexion sur l’exil, la famille, le rejet d’un peuple voyageur et mal aimé. Madame Vitalabri voudrait aller « là où on aime les Vitalabri », seulement ce lieu n’existe pas. Pour franchir la frontière, le passeur leur demande de l’argent mais ils n’ont « pas un sou. Pas un radis. Pas un kopeck. Pas un liard ». Embarqués par « des uniformes, bâtons levés », jusqu’à la préfecture, ils finiront expulsés. Comme toujours. Aujourd'hui, des milliers de personnes fuient leur pays. C'est l'exode la plus importante depuis la seconde guerre mondiale et avec elle, le rejet de l'autre. Il faut traiter en même temps tous les racismes, répondre aux barbaries par nos coutumes civilisées : l'éducation des enfants, l'égalité, la langue, la mémoire. Combattre l'antisémitisme, la xénophobie, par une méthode active : le théâtre. Ce spectacle s'adresse à tous et tout particulièrement aux jeunes de 11 à 15 ans, il leur parle avec humour de l'apprentissage de la différence, de la curiosité de l'autre, et comment se dessine l'imaginaire de l'étranger.

Les artistes liés :

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus