Chargement...

©2020 grandparissud.fr
Tous droits réservés

Je me souviens Le ciel est loin, la terre aussi

Un remake poétique du Ciel est loin, la terre aussi de Mladen Materic et Aurélien Bory.

En 1994, à Toulouse, le jeune Aurélien Bory assiste au spectacle Le ciel est loin la terre aussi du metteur en scène Mladen Materic, connu pour son théâtre d’une très grande élégance et délicatesse. Cette représentation le marque profondément par sa puissance visuelle et laisse des traces lumineuses et persistantes dans son propre parcours d’artiste. Que reste-t-il, en nous, des spectacles vus, quand le rideau tombe ? Que faisons-nous de ces souvenirs ? Voici donc quelques pistes que lance Aurélien Bory, bien connu des habitués du Théâtre, en mettant en scène, à son tour et à sa façon, la pièce de Mladen Materic. Il ne s’agit pas à proprement parler de recréer à l’identique le spectacle, mais, à partir d’éléments – les décors, les costumes, les comédiens d’origine même ! – de raconter comment une oeuvre devient source d’inspiration. Ce remake à la mélancolie burlesque, intensément poétique, fait résonance aux histoires de famille et de transmission. On se sent bouleversé par cet hommage sensible à la fragilité grandiose du théâtre, et à l’art si délicat d’en être spectateur.

Dans le cadre du Temps Fort Futur Antérieur

MENTIONS

Conception, scénographie, mise en scène Aurélien Bory, Mladen Materic Musique Joan Cambon Lumières Arno Veyrat Décor Pierre Dequivre Costumes Manuela Agnesini

Avec Aurélien Bory, Haris Haka Resic, Jelena Covic, Mickael Godbille

Photo © Laurent Padiou

Horaires

Du 13 /11/2020 au 14 /11/2020

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus