Chargement...

©2021 grandparissud.fr
Tous droits réservés

  • terminé

CANZONE NAPOLITANE - Les Paladins

O sole mio, Funiculi, Funicula… Jérôme Correas et Les Paladins vous invitent à un voyage dans la Naples du XIXe siècle en compagnie de deux ténors célébrant l’amour et la bonne chère. Des musiques à la fois savantes et populaires, un joyeux mélange d’inspiration folklorique et de Bel Canto.

A Naples, la musique est partout : dans les théâtres, les églises, les cafés, les rues, elle accompagne chaque instant de la vie. Plus qu’ailleurs, le style savant et le style populaire s’entrelacent et s’influencent par le biais de la rue, lieu de fusion quasi magique où tout peut arriver. On y danse, on s’y bat, on y boit, on y mange, on y fait des processions, des achats, des mariages, des sérénades et concerts.

Comme le dit le proverbe : « A Naples, si on ne chante pas, on meurt ». C’est cette nécessité vitale, quasi douloureuse, que nous voulons célébrer. Les rues de Naples sont joyeuses et dangereuses, pleines d’odeurs et de saveurs. Tout est à célébrer, surtout la nourriture, avec ses marchés, ses étalages de fruits de mer qui dansent dans les casseroles et ses vins pétillants agréables aux gosiers des chanteurs.

Depuis des siècles, les rythmes populaires de la tarentelle et de la villanelle sont présents dans les Musiques napolitaines, comme chez Luigi Denza, auteur du fameux « Funiculi, Funicula », canzone composée pour l’ouverture du chemin de fer qui montait au Vésuve. Il y a aussi Edouardo di Capua nous chantant son célébrissime « O Sole mio » qu’interprètent aussi bien les chanteurs d’opéras que les chanteurs de variété, en concert ou lors des repas familiaux.

Plus anciennes qu’il n’y paraît, ces chansons, inspirées des canzone napolitaines de la Renaissance puis des airs d’opéra se transforment en mélodies apprises dès l’enfance. Le parcours que nous imaginons dresse un portrait de la cité napolitaine du XIXème siècle et nous transporte dans ses quartiers, dans ses maisons, sous la conduite de deux voix ensoleillées…

Programme du concert :

  • Tiritomba (Canzone Napoletane du XIXe sc.)
  • Lo tiramole (Anonyme)
  • Con quanto si contenta un lazzarone (Federico Ricci, 1809 - 1877)
  • Santa Lucia (Anonyme)
  • La Riciutella (Anonyme)
  • La Fiera di Mast’Andrea (Anonyme)
  • Tu sol m’ascolti (Corigliano di Rignano, 1770 - 1838)
  • O notte soave (Domenico Cimarosa, 1749 - 1801)
  • O sole mio (Eduardo di Capua, 1865 - 1917)
  • Funiculi, Funicula (Luigi Denza, 1846 - 1922)

Les Paladins

Jérôme Correas fonde en 2001 son ensemble vocal et instrumental baroque, Les Paladins, avec lequel il explore les répertoires dramatiques des XVIIe et XVIIIe siècles. Passionné par la scène, le travail de Jérôme Correas porte sur la théâtralité de la voix et l'expressivité des instruments, dans le répertoire lyrique mais aussi sacré. Les Paladins collaborent avec des metteurs en scène venant d’horizons artistiques divers (théâtre, vidéo, marionnette, danse, cirque). Les Paladins se produisent dans des formes à géométrie variable en France et à l’étranger. Ils enregistrent avec Arion, Pan Classics, Ambronay Editions, Naïve, Cyprès Records, Alpha Classics, B Records et Aparté. Les Paladins s’impliquent également dans la médiation culturelle et la formation professionnelle de jeunes chanteurs.

Horaires

Du 02 /07/2021 au 21 /07/2021

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus