Chargement...

©2016 Grandparissud.fr
Tous droits réservés

SAVIGNY-LE-TEMPLE : L’EMPREINTE TRACE SA ROUTE

Publié il y a 16 jours

L’Empreinte de Savigny-le-Temple, chaudron magique des musiques actuelles, a rejoint Grand Paris Sud en janvier dernier. L’occasion d’un focus lumière sur cette scène musicale qui a également fait peau neuve*. Rencontre avec Stéphane Labas, directeur et programmateur du lieu.

Les + de la salle de concert : un parking gratuit en face, la possibilité d’aller boire un verre et de grignoter avant le concert (ou après).


Bleu, jaune, rouge, vert, orange, il y a du Mondrian dans l’architecture de ce lieu construit en 1999 le long d'un lac. La structure de verres multicolores attire l’œil avant de séduire l’oreille. « L’Empreinte a obtenu le label Smac (scène de musiques actuelles) un dispositif créé et soutenu par le ministère de la Culture, qui regroupe environ 150 lieux musicaux en France dont huit en Île-de-France, explique Stéphane Labas, directeur et programmateur de L’Empreinte. Mais ce café musique n’est pas uniquement dédié aux concerts .


ROCK, RAP, REGGAE

Avec l’équipe (7 permanents + 4 intermittents), Stéphane Labas organise environ 50 concerts par an qui attirent 200-250 personnes à chaque scène, soit un peu plus de 11 000 spectateurs par an. « Nous avons fidélisé un public qui sait qu’il trouvera ici du métal, rock, rap, reggae, un peu de chansons françaises… Avec aussi quelques têtes d’affiche comme Chris Slade, le batteur danois d’AC/DC le 20 avril. Une programmation éclectique des musiques que nous aimons. Et comme on aime toutes les musiques…

L’ambition de L’Empreinte, c’est d’aller découvrir des talents qui en valent la peine, les soutenir, leur apporter éventuellement de l’aide avec les résidences d’artistes, explique-t-il. Et plus largement, de créer une vie culturelle en banlieue, offrir un service de qualité similaire à celui que l’on trouve dans une grande ville. C’est la gageure que nous soutenons ! »


J’ENREGISTRE, TU REPETES

Vous composez et rêvez d’enregistrer vos compos ? L’Empreinte dispose également d’un studio MAO avec aux manettes, un ingénieur du son ayant mixé les plus grands artistes qui ont joué ici. La qualité professionnelle à portée d’oreilles !

Et si avant d’enregistrer, vous voulez vous dégourdir les doigts et la voix, passez par la case studios de répétition, ouverts du lundi au samedi, avec un backline haute qualité.






RESIDENCE D’ARTISTE, ETC.

« A L’Empreinte, nous proposons également un accompagnement spécifique d’artistes dans le cadre des résidences. Cela peut se limiter à des répétitions, sur quelques jours, voire semaines, ou un travail de fond avec l’intervention d’un metteur en scène, d’un coach pour aider à l’émergence artistique. Nous proposons aussi des méthodes de travail, des conseils sur le fonctionnement artistique ‘afin de dissiper l’épais brouillard autour du monde de la musique’…, sourit-il. Cela dépend de l’attente de l’artiste, de son engagement.» Mais l’encadrement excède largement l’univers musical. Lors de récents travaux*, un grill lumières motorisé a été installé, permettant l’accueil de groupes en résidence création lumière !

Multiplicité des activités - journées ouvertes aux lycéens sur les métiers liés à la scène, travail en réseau avec différents équipements -, mais un but unique : créer un élan artistique, une vie culturelle à travers Grand Paris Sud. « Nous avons la chance d’être dans une agglo comptant deux scènes de théâtre nationales, deux scènes de musiques actuelles - dont Le Plan à Ris-Orangis -, plusieurs salles de musique, sans compter les conservatoires. C’est une opportunité formidable de travailler en partenariats pour élaborer des projets, attiser l’envie, offrir aux gens une lucarne vers autre chose… », s’enthousiasme Stéphane Labas.



LE CHEF D’ORCHESTRE

Dans le bureau contigu à celui de Stéphane Labas, Jacques Nogueira, régisseur général de L’Empreinte. « Mon rôle ici est d’accueillir les techniciens et les artistes. J’organise leur venue : réservation de l’hôtel, gestion des repas, location de matériel. Une des parties fondamentales de mon job, c’est le focus lumière et la balance du son. En général, les artistes arrivent vers 11 heures sur le plateau, jour du spectacle. Les deux ingénieurs du son travaillent sur ce que le public entend, d’un côté et ce que les musiciens entendent de l’autre. La réunion des opérations simultanées permet un équilibre de l’écoute. Le but ? Que tout se passe bien pour un vrai moment de partage et de musique. Et ici, nous avons la chance d’avoir un bon son », précise le régisseur.

« Nous avons tous beaucoup d’affection pour notre équipement, conclut Stéphane Labas. Et l’année prochaine, nous fêterons ses 20 ans !»

En attendant 2019, profitons du présent et de sa programmation !

*Fermée de décembre 2017 au 16 mars 2018, la scène de L’empreinte a été dotée d’une grille de lumière motorisée.


L’Empreinte

301 av. de l’Europe
77176 Savigny-le-Temple
Tél. : 01 64 41 70 25. 
Toute la programmation et les activités annexes sur : lempreinte.net