Chargement...

©2021 grandparissud.fr
Tous droits réservés

Rabah Mahfoufi, pionnier français de la house dance

Publié il y a 15 jours

De New-York à Grigny, cet artiste hors-norme partage son art dans les quartiers !

«J’ai d’abord joué au foot au club de Morsang-sur-Orge, mais j’ai réellement trouvé ma voie à 11 ans: la danse comme moyen d’expression. » Rabah Mahfoufi, originaire de Viry-Châtillon où il vivait avec ses 7 frères et sœurs, remercie encore aujourd’hui la danse, sa véritable passion, qui lui a permis de voir le monde. Il commence, tout gamin, par imiter le smurf, cette danse de rue qui allie mouvements d’ondulation et d’arrêts, façon robot, sans se douter que ses pas l’amèneraient aux États-Unis pour découvrir la house dance, un mix de danses caribéennes, latines,  afro, capoeira et hip-hop.


« Respirer, c’est ressentir la vie en nous, inspirer de l’amour, pour expirer la danse »

Il carbure en donnant !

Rabah fonde en 1989 son premier groupe qui s’agrandit au fil des ans avec la volonté de « faire des shows » : « Á l’époque, ce style était méconnu. Nous avions le sentiment qu’il fallait prouver sans cesse que c’était aussi de la danse. » Il se souvient: « Dans les années 90, je faisais du hip-hop sur de la musique house. C’est à New-York que j’ai pu voir les danseurs de house utiliser de la bonne musique ». C’est aussi là-bas qu’il rencontre Brian Green, du groupe Dance Fusion, qui va lui transmettre les bases et faire de lui l’un des pionniers du style en France. 



Des cours de danse à Grigny

Passionné par la transmission et le partage, Rabah s’est vite tourné vers l’enseignement. Il donne des cours à l’école « Juste Debout School », créée par son ami Bruce Soné à Paris, mais il transmet aussi son savoir à Grigny 2, tous les jeudis, lors d’ateliers. Son but : donner une image positive de la vie des quartiers: « Grigny est une ville très riche en potentiel. J’ai voulu partager mon réseau pour que mes connaissances puissent échanger avec des danseurs locaux »Á 46 ans, pas question de se reposer! « Je travaille beaucoup sur mes capacités physiques pour garder la forme et ainsi continuer à danser avec les plus jeunes. »

Retrouvez le sur Instagram @rabahmahfoufi et sur Facebook rabah.mahfoufi

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus