Sortir fait peau neuve !

Essayez la nouvelle version

Chargement...

©2020 grandparissud.fr
Tous droits réservés

Qui était Camille Muffat ?

Publié il y a 29 jours

La nouvelle piscine de Combs-la-Ville porte le nom de Camille Muffat. Triple médaillée olympique aux JO de Londres, en 2012, elle s’était notamment imposée sur le 400m nage libre. Considérée comme l’une des plus grandes nageuses françaises, elle est morte tragiquement le 9 mars 2015, lors d’un accident d’hélicoptère sur le tournage de l’émission Dropped. Elle avait 25 ans.

Le 9 mars 2015 restera gravé dans la mémoire collective comme le jour où trois grands sportifs de haut niveau français, Camille Muffat, Florence Arthaud et Alexis Vastine, ont perdu la vie. Âgée de 25 ans, Camille Muffat avait mis fin à sa carrière un an auparavant pour « profiter de la vie ». Une carrière qui avait débuté en 2005, au club de l'Olympic Nice Natation, où elle était licenciée.

Elle bat Manaudou et crée un nouveau record de France

La jeune femme pratique la natation depuis le collège et se révèle réellement au public et aux médias à l’âge de 15 ans, en battant Laure Manaudou sur 200 m quatre nages lors des Championnats de France, à Nancy, en 2005. Elle lui ravit alors le record de France (2 min 15 s 30 contre 2 min 15 s 63) ! Quelques mois plus tard, Camille Muffat remporte le titre européen junior à Budapest sur cette même épreuve du 200 mètres quatre nages (avec un nouveau record de France). En août 2006, elle remporte quatre médailles, dont une en or à l'occasion des championnats du monde juniors de Rio de Janeiro. Toujours en 200 m quatre nages, elle deviendra championne d'Europe chez les seniors à Debrecen, en Hongrie, en 2007, avant de se consacrer exclusivement, à partir de 2010, à la nage libre.

La nage libre et les premiers titres mondiaux

Sa reconversion en crawl lui vaut ses premières récompenses mondiales. En 2010, elle remporte ainsi le titre de championne du monde en s'imposant sur le 200 mètres nage libre en petit bassin, à Dubaï. En 2012, à la faveur des championnats de France, à Dunkerque, elle devient championne de France du 400 mètres nage libre en établissant un nouveau record de France à 4 min 1 s 13, battant ainsi une nouvelle fois le record établit par Laure Manaudou en août 2006 aux Championnats d'Europe (4 min 2 s 13). Elle se qualifie ainsi pour les Jeux olympiques de Londres, avec la meilleure performance mondiale de l'année.

Trois médailles olympiques

En 2012, lors des Jeux olympiques de Londres, Camille Muffat remporte trois médailles : l'or sur 400 mètres nage libre, puis l'argent sur 200 mètres nage libre, et enfin le bronze sur le relais 4 × 200 mètres nage libre. Elle devient la cinquième Française à remporter un titre olympique individuel en natation après Charles Devendeville en 1900, Jean Boiteux en 1952, Laure Manaudou en 2004 et Alain Bernard en 2008. Elle est également la troisième Française, après l'athlète Micheline Ostermeyer en 1948 et la nageuse Laure Manaudou en 2004, à avoir remporté trois médailles olympiques lors d'une même édition. Malgré ces performances qui inscrivent son nom dans l’Histoire du sport français, Camille Muffat ne relâche pas ses efforts. En novembre 2012, aux Championnats de France, à Angers, elle bat le record du monde en petit bassin du 800 m nage libre et l’améliore de plus de trois secondes, le portant à 8 min 01 sec 06/100e. Quelques jours plus tard, lors des championnats d'Europe en petit bassin, à Chartres, elle remporte l'or sur 400 mètres nage libre et établit un nouveau record du monde en 3 min 54 s 85.

Une fin tragique

Le 12 juillet 2014, dans un entretien au journal L'Équipe, Camille Muffat annonce qu'elle met un terme à sa carrière. Elle a 24 ans. En mars 2015, elle participe, avec d’autres sportifs (Alexis Vastine, Alain Bernard, Jeannie Longo, Florence Arthaud, Sylvain Wiltord, Philippe Candeloro et Anne-Flore Marxer) au tournage de l'émission Dropped pour TF1. Le 9, peu après le décollage, son hélicoptère entre en collision avec un second engin, à 140 km à l'ouest de La Rioja, en Argentine. Dix personnes perdront la vie dans cet accident, dont Camille Muffat, Alexis Vastine et Florence Arthaud. La jeune femme est inhumée à Nice le 24 mars. Interviewée au journal de 20h de France 2 peu après l’annonce de son décès, Laure Manaudou dira de Camille Muffat que c’était « une femme simple, humble et une grande sportive avec une belle carrière », ajoutant que « le plus bel hommage que l’on pourrait lui faire, serait de lui offrir une piscine à son nom, si on a les jeux en 2024 ».

Crédits photos : FFN/Ph. Pongenty

Visitez le nouveau centre aquatique Camille Muffat et les autres piscines de Grand Paris Sud.

Équipement lié
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus