Chargement...

©2016 Grandparissud.fr
Tous droits réservés

« Mon beau biscuit » : le petit beurre qui a des lettres

Publié il y a 2 mois

  • Actualités
  • « Mon beau biscuit » : le petit beurre qui a des lettres

Depuis février dernier, Samiratou Buffière, diplômée d’un master en ressources humaines, a créé son entreprise de sablés à Combs-la-Ville. Sa recette magique ? Personnaliser ses biscuits grâce aux mots. Portrait d’une créative entreprenante.


Le + de   « Mon beau biscuit » :
des prix alléchants et concurrentiels, compris entre 59 et 95 centimes l'unité.


Depuis le temps qu’elle attendait le job de ses rêves, Samiratou Buffière avait fini par désespérer. Pas longtemps ! «Comme j’adore préparer la pâtisserie, explique la jeune femme de 28 ans, j’ai eu l’idée de faire des petites beurres à partir de produits de qualité et de proximité, mais aussi avec des saveurs inédites et surtout personnalisables. J’ai donc mis en place le projet très rapidement. Grâce aux réseaux sociaux, au marketing et au bouche à oreille, ma petite entreprise a très vite décollé. »



AOP, proximité et exotisme font le bon biscuit

Ils ont la couleur des petits beurres de notre enfance, leur forme mais… pas le goût. « J’utilise des ingrédients nobles: farine de blé de qualité supérieure issue de l’agriculture biologique et provenant d’un moulin artisanal du Gâtinais, des œufs fermiers bio issus de l’élevage français, du beurre AOP de fabrication traditionnelle issu des coopératives du terroir Charentes-Poitou et du sel de Guérande Label rouge récolté à la main et non raffiné. Les bons produits font les bons biscuits, souligne-t-elle. Mais je voulais encore innover. J’ai pensé introduire des ingrédients exotiques, comme la fève Tonka, la vanille Bourbon, le citron bio et surtout… le gingembre frais. Des saveurs inconnues dans le domaine traditionnel des petits beurres. » Elle a ainsi mis au point 14 parfums et les gourmands en redemandent.


Message personnel

Mais sa grande idée, c’est le biscuit sur mesure. « La personnalisation, c’est une attention supplémentaire que l’on adresse, un moyen de dire aux gens que l’on pense à eux, qu’on les aime. Je créé des messages à la demande : pour les fêtes, anniversaires, mariages, et également pour le marketing des entreprises. C’est plus original et surtout plus savoureux qu’un stylo ! Je prépare mes biscuits à la maison pour les petites quantités, mais pour les commandes importantes, je loue des locaux avec des équipements de cuisine professionnels.»


« Après une période de chômage, je suis fière d’avoir lancé mon entreprise »


CAP de pâtisserie à Savigny-le-Temple

Pressée d’entreprendre, Samiratou Buffière a engagé ses fonds propres dans cette aventure, et ne bénéficie pas d’aides d’Etat pour les jeunes entrepreneurs. « Je conseillerai donc aux jeunes entrepreneurs de ne pas se précipiter et de se renseigner sur les aides, comme les pépinières d’entreprises qui favorisent l’accompagnement et le développement des projets. »

Parallèlement à son activité, la jeune femme suit depuis six mois une formation CAP pâtissier en candidate libre. C'est dans l'établissement professionnel Antonin-Carême de Savigny-le-Temple qu'elle passe ses examens....  en juin. Une cerise supplémentaire sur le biscuit !


contact@monbeaubiscuit.com et www.monbeaubiscuit.com



Équipement lié

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus