Chargement...

©2016 Grandparissud.fr
Tous droits réservés

Maison d'école à Pouilly-le-Fort : remontez le temps

Publié il y a 13 jours

Construite en 1891, l'école rurale à classe unique de Pouilly-le-Fort, à Vert-Saint-Denis, a formé des générations d'enfants avant de fermer en 1986. Son renouveau a lieu en 1993 : une association de bénévoles la rouvre au public et reconstitue l'enseignement d'autrefois. Écriture à la plume, sarrau noir, rang par deux : un retour vers le passé.

La petite école de Pouilly-le-Fort a plus d'un charme dans son cartable. Avec son clocheton ajouté en 1909 et ses deux cours de récréation : l'une plus vaste, réservée aux garçons, l'autre plus petite, pour les filles, elle replonge le visiteur dans une époque d'odeurs de craie, de crissement sur le tableau noir et d'encre violette qui tâche les doigts. 


LE HUSSARD NOIR DE LA RÉPUBLIQUE

Un seul maître enseigne à une classe composée de filles et de garçons, parfois comptant une cinquantaine d'élèves : les petits de 6 ans, qui apprennent à lire, écrire et compter, jusqu'aux grands de 12-13 ans, présentant leur certificat d'études en fin d'année.

Sanglé dans son uniforme, le maître d'école, hussard de la République, est là pour la mission civique d’instruire le peuple, une instruction obligatoire gratuite et laïque instaurée par les lois de Jules Ferry en 1881. Il transmet à la fois une base élémentaire à des enfants qui n'auront souvent pas d'autre instruction, ainsi que les valeurs républicaines : un droit au savoir pour garçons ET pour filles et une égalité, dont les sarraus noirs sont le symbole. Dans cette école de la République, la discipline est une règle et le bon apprentissage, une loi. Gare aux élèves dissipés ou aux rêveurs : lignes à écrire et bonnet d'âne sont là pour les ramener sur le droit chemin.


UN PARCOURS LUDIQUE

Si lors de la visite, les enfants commencent par revêtir les sarraus noirs et rentrer en silence deux par deux, la rigueur s'arrête là. Une initiation à l'écriture au porte-plume, la préparation de l'encre violette et le remplissage des encriers animent un parcours ludique développé par l'association. En 2017, près de 9 000 personnes, principalement des élèves, ont remonté le temps, découvrant les leçons de choses, les cartes de France, et le classique squelette au fond de la classe. Autre source d'étonnement:« Ça surprend toujours les enfants de voir les vêtements de nos grands-parents : la lourdeur des galoches, la rusticité des sabots, et les tabliers noirs, explique Pascale Warschawszki de l'association La Maison de l'école. « J'aime beaucoup le contact avec les enfants, leur expliquer comment se déroulait une journée, le contenu des cours, les différences avec leur propre apprentissage. C'est très enrichissant.»


LES JOURNÉES DU PATRIMOINE

Autre temps fort : les journées du patrimoine. Le thème choisi cette année est d'actualité puisqu'il s'agit du partage sous l'angle de l'éducation. Du 15 au 16 septembre la maison d'école se mettra à l'heure médiévale avec des expositions sur l'enfance et l'éducation au Moyen Age, un atelier d’écriture à la plume d’oie, des expositions de livres d’histoire, des jeux... En partenariat avec les Templiers de Gossuin de Saint Léger, la compagnie des gardiens du Saint Graal... se dressera un campement médiéval au clos Pasteur.

Combats de chevaliers et démonstrations équestres par la formation Cheval’Yerres seront à l'honneur ainsi qu'un marché artisanal. Vous découvrirez également des scènes d'adoubement, des démonstrations de vannerie, de calligraphie et de cuisine médiévale. Les plus habiles s'exerceront au tir à l'arc. L'opportunité d'oublier les livres d'histoire pour découvrir le Moyen Age grandeur nature, à travers un territoire qui en garde de nombreuses traces.

UN VILLAGE HISTORIQUE


Le hameau de Pouilly-le-Fort, rattaché à Vert-Saint-Denis, est un concentré patrimonial à lui seul! En plus de la maison d'école, un château fort du XIVe siècle, habité et non visitable, se dresse sur une place du hameau. Un lavoir du XIXe siècle, où les femmes se retrouvaient pour laver le linge, nouvelle préoccupation d'hygiène et de prévention. Et c'est d'ailleurs à Pouilly-le-Fort qu'en 1881, Louis Pasteur mène sa première expérimentation de vaccination. Pour lutter contre la maladie du charbon (anthrax), une épidémie qui décime alors les troupeaux ovins, il propose la vaccination de 25 moutons tandis que 25 autres ne subissent aucun traitement et meurent. La réussite de cette démonstration permet d'entériner sa théorie sur les microbes, les moyens de les combattre et le mène à l'élaboration du vaccin contre la rage.

Plus d'infos :

La Maison d’école,
Rue des Écoles, Pouilly-le-Fort
77240 Vert-Saint-Denis
Tél. : +33 1 64 52 52 72

ecolepouilly.free.fr et www.facebook.com/MaisonEcolePouillyLeFort/


Équipement lié

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus