Sortir fait peau neuve !

Essayez la nouvelle version

Chargement...

©2016 Grandparissud.fr
Tous droits réservés

LOUIS CHAUMIER, DE LA CLASSE PRÉPA AUX ARTS DÉCO

Publié il y a plus de 2 ans

Après avoir intégré la classe prépa mise en place par le service des Arts visuels, à Évry-Courcouronnes, Louis Chaumier a été reçu à l’école nationale supérieure des Arts décoratifs. Retour sur un parcours atypique et brillant.

Louis Chaumier est un élève épanoui. Mais, il y a encore trois ans, ce jeune Parisien, aujourd’hui âgé de 21 ans, se cherchait encore. Pourtant, il pensait avoir trouvé son équilibre en intégrant, après le bac, une fac de philo qu’il a suivie tout en passant un CAP de luthier au Mans. La tête et les mains, déjà. Mais il n’était pas satisfait. Trop technique, trop spécialisé, pas assez artistique. Il s’oriente alors vers la sculpture sur bois et tente d’intégrer l’école Boule. « J’ai raté le concours d’entrée car je n’ai pas vu le mail de convocation à l’entretien… Mais c’était un heureux malheur : aujourd’hui, je suis bien mieux ici. »

UN ÉLÈVE BIEN PRÉPARÉ

« Ici » c’est l’école nationale supérieure des Arts décoratifs. Un établissement prestigieux qu’il a intégré à l’issue d’une année passée dans la classe préparatoire su service des Arts visuels. « À ce moment-là, je ne savais toujours pas ce que je voulais faire exactement, avoue-t-il. Mais à travers cet enseignement, j’ai découvert des questions et des réponses que j’ai eu envie de creuser, je me suis épanoui. » Pourtant, l’année est intense. « Il faut intégrer beaucoup de choses en peu de temps. Et il faut se trouver une identité pour avoir un travail personnel à présenter aux concours. On apprend beaucoup sur soi. Cette prépa a des avantages énormes : elle est publique, déjà, mais elle est surtout plus petite. Il y a un prof pour trois élèves, ce qui fait que nous sommes vraiment suivis. C’est génial ! »

LE GRAAL A PORTÉE DE MAIN

Le jeune homme a enfin l’impression d’avoir trouvé sa voie. Il décide alors de passer sept concours pour entrer dans différentes écoles d’arts. Son choix numéro un : les Arts déco. Un graal qu’il finit par obtenir. Il est aujourd’hui au début de sa formation, qui va durer cinq ans, et il est ravi. « Les professeurs sont passionnants et tout m’intéresse. » Louis voudrait devenir plasticien, mais il ne se ferme aucune porte, sachant que, désormais, le meilleur est à venir. Reconnaissant, il est retourné depuis dans sa classe prépa, à Évry-Courcouronnes, pour présenter son école aux étudiants. « J’ai beaucoup appris ici et j’étais heureux de pouvoir transmettre à mon tour. »

Pour en savoir plus sur la classe prépa aux écoles d’art, rendez-vous sur www.grandparissud.fr/equipements/classe-preparatoire-arts-visuels-site-de-la-ferme-du-bois-briard

Équipement lié
Événement lié

Tout public Ateliers d’arts plastiques / Évry-Courcouronnes Gratuit / En accès libre

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus