Chargement...

©2016 Grandparissud.fr
Tous droits réservés

Les guitares Vigier 100% made in Grigny

Publié il y a 8 mois

C’est l’un des meilleurs et des rares fabricants de guitares électriques françaises. Patrice Vigier peaufine ses instruments haut de gamme à Grand Paris Sud depuis près de quarante ans.

Des guitares d'exception 

Elles s’appellent Excalibur, Marilyn, Expert, Arpège ou tout simplement G.V. Ce sont les guitares et basses électriques Vigier, fabriquées avec amour et dans la plus pure tradition de la lutherie française, dans un bâtiment anonyme (discrétion oblige !) de Grigny.  « Je me suis lancé dans la lutherie à la fin des années 1970 en réparant des guitares. Un an et demi après, j’achetais des machines pour passer à la fabrication, d’abord dans le garage de mes parents puis dans un atelier de la cité artisanale d’Évry en 1980, date de création de ma société », raconte Patrice Vigier. 

40 ans de savoir-faire


Installée à Grigny depuis le début des années 2000, l’entreprise emploie une vingtaine de personnes dont quatre à la fabrication. La société développe également une activité de distribution de marques d’accessoires, d’amplis et d’instruments. Depuis sa création il y a presque quarante ans, Vigier ne cesse d’inventer. En 1982 le luthier mettait sur le marché la première guitare équipée d’une mémoire à microprocesseur. Deux ans plus tard, il était le premier à introduire du carbone dans les manches. « La notoriété a été rapide, aussi bien en France qu’à l’étranger. Sans doute parce que nous fabriquions des instruments très différents et innovants », estime Patrice Vigier. Parmi les « représentants » de la marque à l’étranger, on retiendra notamment Roger Glover (Deep Purple), Geezer Butler (Black Sabbath), Gary Moore, Ron Thal (Bumblefoot), John Paul Jones (Led Zeppelin).



Secrets de fabrication 

Le secret des guitares Vigier : elles sont entièrement produites en France et elles donnent du temps au temps. Les bois (principalement l’aulne et l’érable) vieillissent au minimum trois ans avant d’être découpés et chaque étape de la fabrication est suivie d’une longue séquence de repos. La fabrication des guitares les plus luxueuses peut ainsi se dérouler sur près d’une année. Une Vigier, ça se mérite ! Et c’est d’autant plus recherché qu’il n’en sort qu’environ 500 chaque année du site de Grigny. 

Vigier’s Summer Storm

Lorsqu’il ne fabrique pas ses guitares, Patrice Vigier en joue aussi et plutôt pas mal. Témoin le premier album qu’il vient de publier sous le nom de Vigier’s Summer Storm – « First » – avec trois musiciens professionnels, Aurélien Ouzoulias à la batterie, Pascal Mulot à la basse et Renaud Hantson au chant. Un album de hard rock « progressif » sur lequel Patrice Vigier pose joliment ses broderies métalliques et électriques. A découvrir sur scène très prochainement, on l’espère…

Pour en savoir plus : vigier.fr et summer-storm.rocks

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus