Chargement...

©2016 Grandparissud.fr
Tous droits réservés

Les coups de théâtre de l’École départementale

Publié il y a environ un mois

Le 27 mars a été retenu pour être la journée mondiale du théâtre. Et si c’était l’occasion de donner libre cours à vos talents de comédiens ? D’autant que notre territoire accueille un établissement reconnu, également ouvert aux amateurs, l’École départementale de théâtre, EDT91.

Située à la Ferme du Bois Briard, à Évry-Courcouronnes, l’École départementale de théâtre forme des comédiens depuis 2005. Véritable tremplin pour accéder aux écoles supérieures d’art dramatique et à une pratique professionnelle, l’EDT a une solide réputation. Depuis sa création, 36 de ses étudiants ont intégré, sur concours, une des 11 écoles nationales supérieures de théâtre et une douzaine de compagnies ou de collectifs ont été créés par des anciens élèves. Avec une bibliothèque spécialisée (et ouverte au grand public) riche de plus de 5000 ouvrages, c’est aussi un véritable centre de ressources pour les compagnies de Grand Paris Sud et, plus généralement, pour tous les amoureux du théâtre. D’autant qu’avec ses 4 salles de cours et un bâtiment qui s’étire sur 900 m2, l’école « à la ferme » a de quoi séduire.

Une école reconnue

Un établissement dont la classe préparatoire accueille, sur concours, des élèves âgés de 18 à 25 ans. Ils bénéficient ici d’une formation diplômante dispensée en deux ans à raison de 24 à 30 h par semaine avec une trentaine d’intervenants. Quant à la classe passerelle, elle propose, à des élèves âgés de 16 à 23 ans, 6 h de cours hebdomadaires et 60 h de stages répartis sur l’année. « C’est l’équivalent d’une fin de cycle de conservatoire pour des jeunes de lycée ou en début d’études qui veulent se professionnaliser et entrer à l’EDT par la suite, explique Leslie Mitéran, chargée de communication et de la scolarité à l’EDT. C’est aussi pour ceux qui aiment juste beaucoup le théâtre. Mais c’est un cursus qui s’adresse tout de même à des gens qui ont déjà un parcours en conservatoire ou une vraie expérience théâtrale. »

Des ateliers et des stages pour les amateurs

Pour les autres, amateurs confirmés ou débutants, des ateliers du soir et des stages sont ouverts à tous sans conditions de niveau ni limite d’âge. Les ateliers sont proposés les mardis, mercredis, et jeudis soir de 19h30 à 22h30. Certains fonctionnent par sessions semestrielles. Il est possible de choisir l’une des deux sessions ou les deux. « Les groupes sont composés d’une douzaine de personnes, commente Leslie Mitéran. Les élèves les plus jeunes ont 16 ans et on a aussi des seniors. L’intervenant travaille autour d’un texte, d’un thème, d’un auteur, ou d’une technique. À l’issue de l’atelier, les élèves présentent une représentation publique. »

Un mélange d’élèves enrichissant

Également ouverts à tous, les stages et les modules sont destinés aux personnes intéressées par un sujet en particulier. Le chant, l’écriture dramatique, les alexandrins… Un thème spécifique est travaillé sur un ou deux week-ends pendant les stages et sur une session de 10 séances, à raison d’une par semaine de 17h30 à 19h30, pour les modules. « Les stages et les modules mélangent des amateurs et des élèves de la classe prépa qui veulent se perfectionner sur un thème. C’est très intéressant en termes d’hétérogénéité des pratiques. Les échanges sont très riches. » Le prochain stage, consacré à l’écriture dramatique, sera dirigé par Anne-Marie Le Quéré. Il aura lieu les 13 et 14 avril, et les 11 et 12 mai de 10h à 17h. À noter : pour les ateliers, les stages et les modules, des tarifs préférentiels sont proposés aux habitants de Grand Paris Sud.

Des représentations ouvertes à tous

Et si vous cherchez un « bon plan » pour aller au théâtre, sachez que les représentations des ateliers du soir et des spectacles montés par la classe prépa de l’EDT sont gratuits et ouverts à tous sur réservation (jauge limitée). « Les spectateurs repartent toujours ravis, se réjouit Leslie Mitéran. Car les représentations sont toujours d’un très bon niveau et la Ferme du Bois Briard est un endroit vraiment sympa. » Des représentations qui sont aussi parfois proposées dans des théâtre partenaires, au Théâtre de l’Agora, à Évry-Courcouronnes, par exemple. Il est également possible d’assister à des « Pokaz ». Il ne s’agit pas de spectacles aboutis, mais d’étapes de travail.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus