Chargement...

©2021 grandparissud.fr
Tous droits réservés

  • Actualités
  • Le Jardin du Coudray : 1000 idées pour cultiver vos envies

Le Jardin du Coudray : 1000 idées pour cultiver vos envies

Publié il y a 4 mois

Parti pour devenir menuisier, Jean-Baptiste Gautier est arrivé au métier de fleuriste comme une fleur. Depuis, la passion ne l’a jamais quitté.

Des grandes tiges à ceux qui se la pétale un peu, Jean-Baptiste reçoit toujours ses clients avec le sourire. De nature enjouée, il a plutôt tendance à voir le vase à moitié plein, plutôt qu’à moitié vide. Et pourtant, le contexte sanitaire ne l’a pas épargné cette année, l’obligeant à fermer trois mois… « Depuis la réouverture, les clients reviennent. Ils sont solidaires et ça fait plaisir. » Une clientèle de proximité fidèle et composée majoritairement d’habitués.


Le tournant d’une vie

Mais pour en arriver là, Jean-Baptiste a « envoyé du bois ». Adolescent, il s’est en effet lancé dans un CAP de menuiserie avant de se rendre compte que ça ne lui plaisait pas réellement. Pas de pot, me direz-vous ? Et bien si, justement… « J’ai découvert le métier de fleuriste à l’occasion de la journée porte ouverte d’une école. J’ai été séduit et je me suis lancé. » Le début d’une aventure de 19 ans qui l’a amené à travailler dans différentes boutiques de la région puis sur Paris et même à Miami, pendant un an, où il s’est occupé de la décoration florale de bateaux et d’hôtels.

Un métier passion

Avouez qu’il méritait que nous lui réservions nos bonnes feuilles ! D’autant que si ce papa de 39 ans adore faire du vélo et passer des moments en famille, force est de constater qu’il passe plus de temps dans sa boutique que chez lui, à la Ferté-Alais. « Ce métier est un métier de passion. On le fait parce qu’on l’aime, ça ne peut pas être juste alimentaire. » Et pour cause : levé à l’aube du mardi au dimanche, il se rend à Rungis entre 5h et 6h du matin pour acheter sa marchandise et la ramener à sa boutique où il la prépare. « J’enchaine souvent avec un peu de ménage et j’attaque avec la conception des bouquets avant d’ouvrir pour recevoir les clients. » Seul dans son magasin, Jean-Baptiste traite également les commandes passées par téléphone et par Internet. « Le midi et le soir, au moment de la fermeture, je m’occupe des livraisons. »

Travailler avec les saisons

Un emploi du temps bien rempli que le fleuriste occupe avec toujours autant de plaisir. « J’aime le contact avec la clientèle, la création, inhérente au métier, mais aussi les journées chargées qui ne se ressemblent pas toujours. Et avec les saisons, on change de produits, c’est très plaisant. » En cette période de Noël, ce sont les centres de tables qui seront le plus à la fête. Et vous ? Allez-vous arriver les mains vides pour le réveillon ? Ce serait le bouquet !

Le Jardins du Coudray, centre commercial Les Terrasses du Coudray, au Coudray-Montceaux - Tél : 01 64 93 84 83

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus