Sortir fait peau neuve !

Essayez la nouvelle version

Chargement...

©2016 Grandparissud.fr
Tous droits réservés

La ferme Saint-Lazare de Grigny

Publié il y a plus d'un an

Installée depuis 2007 dans le parc Saint-Lazare, Etudes et Chantiers est une association d’éducation populaire et d’économie sociale et solidaire. Partenaire de la municipalité de Grigny qui met à sa disposition terres et locaux, elle propose un éventail d’animations ouvertes aux collectivités, entreprises et associations comme aux familles.

Avec L'appli TELECHARGEABLE sur  FROSAIF, prévenez  EN CAS DE DECOUVERTE D'UN nid de frelons asiatiques

TOUT SAVOIR SUR GRIGNY :


Avec la carte interactive, découvrez la maison des enfants et de la nature et la ferme pédagogique à Grigny.


Aux abords des lacs de l’Essonne, la ferme Saint-Lazare a été construite au début du XIXe siècle par l’ordre religieux des lazaristes. De ce passé missionnaire, le parc conserve quelques essences exotiques comme un magnifique érable Negundo, qui trône au centre de la cour, un catalpa, un arbre de Judée, ainsi que des essences locales, tilleuls, sycomore…

Après avoir un temps accueillis les enfants d’ambassadeurs, le site, qui s’étend sur 20 000 m2, est désormais dédié au partage, à l’éducation à l’environnement tout en conservant le caractère solidaire issu de son histoire.

Une ferme pédagogique

Annelise Fabbro, animatrice à l’association Etudes et Chantiers, explique, « l’espace étant relativement réduit, nous avons privilégié les petites espèces : poules, lapins, canards, moutons, bélier nain, dindons plutôt que bovidés. Exception faite d’un lama (pas un bovidé, une espèce grande !). Comme nous sommes ouverts aux écoles, associations et aux familles, la ferme pédagogique offre la possibilité aux enfants vivant en ville d’approcher les animaux de la ferme, les toucher et même de les nourrir. Dans le cadre scolaire, nous organisons des visites  en fonction du projet pédagogique de l’enseignant. Par exemple, qu’est-ce que mangent les animaux ? La distinction entre poil et plume… Le parcours peut se terminer par un pique-nique géant, sur les tables en bois. A l’occasion du partenariat avec la ville de Grigny, du 15 juillet au 15 août, nous accueillons également plus d’une vingtaine d’enfants en camping qui rentrent chez eux le week-end. Même si le site accueille de manière privilégiée les Grignois, habitants et structures de Grand Paris Sud sont les bienvenus. Autre volet de notre activité, nous intervenons en Ehpad pour montrer, par exemple, une ruche aux personnes âgées et leur faire découvrir le monde fascinant des abeilles. Les résidents sont toujours ravis d’être sollicités, entourés.»


via GIPHY

Un espace agricole et apicole

Sur l’ensemble du site, 2000 m2 sont réservés au maraîchage. Les légumes cultivés de manière bio non certifié (désherbage manuel, pas de produits phytosanitaires, permaculture*) sont vendus aux adhérents, une soixantaine de personnes qui viennent cueillir les légumes. « En ce moment, nous produisons des betteraves, des radis, des pommes de terre, des navets, des carottes. Tous les produits de saison. Sous les tunnels, sont plantés des pousses d’épinard, des pommes de terre pour le printemps. Là, ce sont des salades qui arriveront à maturité dans quelques semaines. Sous la deuxième serre pousse la phacélie**, un engrais vert qui amendera le sol avant une nouvelle plantation, explique Annelise. Mais nous allons bientôt modifier notre offre : passer de la cueillette au panier bio. »

Autre pendant naturel à l’agriculture : l’abeille et l’apiculture. Mathieu Grissolange, responsable des activités du site, encadrant technique et apiculteur, est intarissable à leur sujet. « Nous avons installé plusieurs ruches à proximité des cultures, non seulement pour polliniser les fleurs mais également pour faire découvrir aux enfants l’importance de l’abeille dans la nature. Notre rôle est aussi d’éveiller à la préservation de l’environnement : nous organisons des ateliers autour de la ruche, expliquons comment s’organise la colonie, encadrons des visites en tenue d’apiculteur…, toutes actions pour sensibiliser les enfants à sa protection. » L’intérêt pour les pollinisateurs s’étend à tout le microcosmos, deux hôtels à insectes installés sur le site l’attestent. « Nous proposons au public des ateliers bricolage où l’on apprend à construire des mini-hôtels à insectes, des nichoirs pour oiseaux, des bacs à compost et des bacs de plantation. C’est ludique, ça sensibilise à la nature et c’est gratifiant. » Et moins onéreux qu’un achat dans les magasins spécialisés pourrait-on ajouter !


Un chantier d'insertion

L’une des actions de l’association est l’insertion professionnelle par la culture et l’aménagement paysager. En partenariat avec l’Etat, elle forme une équipe mixte de 10 personnes pendant une année renouvelable, au maraîchage et aux soins aux animaux. Lors de la visite, un ancien enseignant à l’école d’agronomie de Versailles montrait aux apprentis les bons gestes de la taille des fruitiers. « Nous faisons appel à des intervenants extérieurs reconnus pour leur savoir-faire et qui transmettent une formation de qualité», se réjouit Mathieu. « Notre action vise beaucoup à redonner aux participants les codes de vie du monde du travail. Nous les accompagnons dans leur projet professionnel personnel», précise Annelise.


Vrai bouillon de cultures, l’équipe fourmille d’envie et d’idées. « La ferme des animaux a été créée en 2012. Pour 2018, nous souhaitons obtenir la certification bio du potager, élargir le rayonnement du site, le faire vivre, évoluer. Et peut-être organiser des formations apicoles. Pas uniquement théoriques, mais bien ancrées dans le réel, en contact avec les abeilles. »

Si vous ne connaissez pas déjà la ferme Saint-Lazare, un conseil : courrez la découvrir un mercredi en famille. Vous ferez des heureux !


Pour plus d’infos : Parc Saint-Lazare 21 rue du Port - 91350 Grigny

Contact : Annelise Fabbro, tél. : 06 18 62 56 64.

a.fabbro@etudesetchantiers.org et etudesetchantiers.org

*système agricole s'inspirant de l'écologie naturelle et de la tradition

**La phacélie est utilisée en engrais vert principalement pour sa croissance rapide et sa facilité de culture. De cycle court, elle peut être fauchée 8 à 10 semaines après le semis.


Frelon asiatique, une espèce invasive

Mathieu Grissolange, également secrétaire du GDSA91 (groupement de défense sanitaire apicole de l’Essonne) et de la FROSAIF (fédération régionale des organisations sanitaires apicoles d’Ile-de-France), souligne la nécessité de déclarer la découverte des nids de frelons asiatiques. Si vous en voyez un, déclarer le sur le site de la FROSAIF (appli téléchargeable sur le site de la FROSAIF. Vous participerez ainsi à la préservation des abeilles !

DDPP de l’Essonne

Immeuble Europe1

5/7 rue François-Truffaut

91080 Évry-Courcouronnes

Tel  : 01 69 87 31 00

Fax  : 01 60 87 04 65

www.gdsa91.fr

www.frosaif.fr


Heures d'ouverture hors vacances

Mercredi : 14 h à 16 h30

Pendant les vacances

Tous les après-midis de 14 h à 16 h 30 sauf le vendredi.

Entrée visite de la ferme : 2,50 euros ; gratuit pour les - 3 ans





En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus