Chargement...

©2016 Grandparissud.fr
Tous droits réservés

L’hôpital Galignani et les journées du patrimoine

Publié il y a environ un mois

Découvrez l’univers hospitalier au XIXe siècle lors de la visite de l’hôpital-hospice Galignani à Corbeil-Essonnes. Parmi les 10 sites sélectionnés lors des journées du patrimoine, cet institut vous plongera dans le monde médical de 1860. Rendez-vous le 15 septembre pour une exploration qui n’a rien de médicale !

Connaissez-vous Galignani ?
Non ? — Eh bien ! sans aucun mystère
Bien mieux je le proclame ici,
Galignani C’est le paradis sur la terre.

Ecrit par un résidant d’une maison de retraite construite par les frères Galignani, ce refrain clame haut et fort le progrès que représentait la création de ce type de site au XIXe siècle.

Les frères Galignani

A l’origine de l'hôpital-hospice Galignani de Corbeil, deux frères, John-Anthony (1796-1873) et William (1798-1882), nés à Londres. Ces Anglais (par leur mère) francophiles reprennent en 1821 la direction de la revue française Messager, quotidien très populaire grâce auquel ils tissent des liens entre l’Angleterre et la France et qui fait leur fortune. Ils créent également la librairie Galignani –toujours existante – qui distribue des ouvrages anglais.


Comme l’explique l’écrivain Maxime Du Camp : « … Donc, ils aimaient la France et ils le lui ont prouvé, car c’est à elle qu’ils ont légué l’héritage de bonté prévoyante qu’ils laissaient derrière eux. Ils habitaient avec prédilection, depuis 1827, une maison de campagne à Étioles*, dont William était maire. »

Les mécènes de Corbeil

Désireux de partager leur fortune, les deux frères offrent à la commune de Corbeil une dotation pour construire un hôpital pouvant accueillir une centaine de lits. Un legs important : l’hôpital parisien de l’Hôtel-Dieu ne compte qu’une vingtaine de lits au début du XIXe siècle. Mais les deux mécènes n’en resteront pas à ce coup d’essai. Outre l’hôpital inauguré en 1866 et édifié sur un terrain échangé avec la ville d’Essonnes, ils financeront la construction de l’école communale de filles rue Féray en 1875 et de l’orphelinat de la rue Champlouis en 1879.

Pour leur rendre hommage, une souscription publique est lancée qui commandite une sculpture représentant les deux frères. Œuvre du sculpteur Chapu, elle est inaugurée en août 1888 au square Guenault à Corbeil. Récemment restaurée, elle est actuellement installée place de la Mairie.

La cour de l'hôpital Galignanni, avec à gauche, la chapelle surmontée d'une croix.

Un hôpital moderne

La notion de proximité était-elle déjà dans les esprits ? En tout cas, les bâtiments et la chapelle de l’hôpital sont l’œuvre d’un architecte local. Mieux encore, Corbellois : Jules Laroche, qui réalise également la sous-préfecture, le palais de justice et la prison de Corbeil. De nos jours, il ne subsiste que la prison, transformée en "prison de semi-liberté", et qui sert à de nombreux tournages de films.


Comme partout ailleurs, les soins aux malades sont pratiqués par des religieuses que des médecins encadrent. Au fil du du temps et des besoins médicaux, le bâtiment est modifié, agrandi. La notion de soins évolue aussi. Avec les progrès des sciences et de l’hygiène, l’accueil du malade devient une mission entièrement assurée par un personnel hospitalier qualifié : en 1891, l’hôpital emploie 15 professionnels de santé.


De l’hôpital à l’EHPAD

Dans les années 70, les pouvoirs publics décident d’agrandir et de moderniser le site.

La construction d’un nouveau bâtiment, Gilles de Corbeil, héritier de l’hôtel-Dieu de Corbeil-Essonnes détruit sous la Révolution, est organisée en 1981. Les bâtiments de l’hospice Galignani sont désormais obsolètes. En 1995, le site est transformé en EHPAD et devient la maison d’accueil Galignani.

* Extrait de La Revue des deux Mondes, 1890. La ville d'Etiolles s'écrit avec un seul  L, dans la Revue.


Informations sur les journées du patrimoine 2018

Pour les journées du patrimoine 2018, la commune de Corbeil-Essonnes et le centre hospitalier sud-francilien s’associent pour proposer la visite d’un lieu emblématique du patrimoine local et présenter quelques archives choisies : plan, cartes postales…

Visite commentée par petits groupes : inscriptions souhaitées auprès d’Eve Le Saux : lesaux.e@mairie-corbeil-essonnes.fr
Renseignements : 01 60 89 71 66
Accès partiel pour les personnes à mobilité réduite (l’étage n’est pas accessible par ascenseur)..
Samedi 15 septembre – Visites de 14 h 30 à 15 h 30 et de 16 h à 17 h
Ancien hôpital-hospice Galignani - 15 boulevard Henri-Dunant Corbeil-Essonnes.

Événement lié
  • Terminé

L’ancien hôpital-hospice Galignani livre ses secrets

Visite commentée inédite de l’ancien hôpital-hospice Galignani pendant les Journées européennes du patrimoine.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus