Chargement...

©2016 Grandparissud.fr
Tous droits réservés

Chapiteau d’Adrienne : en piste !

Publié il y a 7 jours

Le Chapiteau d’Adrienne programme et accueille des artistes de cirque contemporain, des spectacles burlesques, des concerts… et propose même des ateliers d’initiation aux arts du cirque pour tous les publics. Une programmation aussi curieuse que généreuse.

Le chapiteau qui porte le nom de sa créatrice, Adrienne Larue, est un lieu animé en permanence par des artistes de qualité et des professionnels passionnés par l’initiation aux arts du cirque. En 2009, le chapiteau d’Adrienne déménage à Ris-Orangis, après six années de collaboration avec la ville de Paris, où elle aura travaillé à développer sa démarche originale. Et autant dire que les créations d’Adrienne sont peu banales, alliant subtilement cirque, théâtre, concerts, ateliers et expositions !



Depuis 2012 et grâce à l’aide des maires de Ris-Orangis, « je poursuis mon double travail de création de cirque  contemporain et d’initiation aux enfants, adolescents et adultes dans le cadre d’ateliers de pratiques amateurs », explique l’artiste reconnue dans le milieu des arts du cirque et de l’action sociale. Adrienne accueille régulièrement sous son chapiteau de jeunes compagnies de cirque contemporain nationales ou internationales.



« Nous participons également aux activités périscolaires menées par la mairie dans nos ateliers du mercredi enfants et ados », précise-t-elle. Certaines opérations avec des jeunes en situation d’échec ou d’exclusion sont menées et d’autres s’adressent aux publics handicapés, activités soutenues par le conseil départemental, la politique de la ville et la mairie de Ris- Orangis. Grâce à plusieurs années de militantisme et de sensibilisation, le chapiteau est aujourd’hui devenu un équipement culturel reconnu de tous.


Au programme : Sous la houlette d’Adrienne Larue, le chapiteau propose régulièrement des journées portes ouvertes et des événements exceptionnels. Cet été, des stages sont organisés du lundi 26 au vendredi 30 août 2019. + d'infos : ici

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus