Chargement...

©2016 Grandparissud.fr
Tous droits réservés

Balade à vélo n° 2 : de Corbeil-Essonnes à la forêt de Rougeau, entre industrie, royauté et modernité à Grand Paris Sud

Publié il y a 3 mois

  • Actualités
  • Balade à vélo n° 2 : de Corbeil-Essonnes à la forêt de Rougeau, entre industrie, royauté et modernité à Grand Paris Sud

Profiter des belles journées de printemps pour faire une escapade à vélo près de chez vous, ça vous tente ? La deuxième balade à vélo que nous vous proposons cette semaine vous fera découvrir le patrimoine industriel, royal, naturel et moderne de Corbeil-Essonnes à la forêt de Rougeau. Une boucle de 20 km accessible à tous. Alors à vos vélos !

Une journée de découverte à bicyclette !

Départ / arrivée : Gare de Corbeil-Essonnes

Dénivelé : 100 m

Distance : 20 km

Durée : pour profiter au maximum des arrêts partez vous promener une journée et emportez un pique-nique !

Niveau de difficulté :  assez facile avec 1 montée de 50 m et des passages en centre-ville. 

Type de revêtements : 13 km en enrobé, 7 km en grave stabilisée assez roulante


Notre balade de la semaine commence à la gare de Corbeil-Essonnes. Une fois sur vos vélos, partez sur l'avenue Darblay en direction de la place de la mairie. En chemin, vous découvrirez les impressionnants Grands Moulins de Corbeil. Hauts lieux du patrimoine industriel de Grand Paris Sud, les Moulins de Corbeil ont été construits en 1893 par Paul Friesé, sur 7 hectares. Le complexe appartient aujourd'hui au groupe Soufflet. 



Continuez sur l'avenue Darblay jusqu'à la place Galignani, notre prochain arrêt. Sur cette grande place, nommée en hommage aux généreux frères Galignani qui firent beaucoup pour la ville, vous trouverez également l'hôtel de ville de Corbeil-Essonnes. De style néo-gothique, le bâtiment accueille également de nombreuses expositions de photos. 



Tournez à droite sur la rue du Grand Pignon, puis traversez la place du Comte Haymon vers la rue du trou Patrix. Si vous le souhaitez, arpentez les rues de la vieille ville pour découvrir pourquoi cette dernière porte également le nom de "Venise de l'Essonne". Bâtis autour d'un réseau de l'Essonne, le quartier et ses ruelles sont souvent agrémentées de passerelles franchissant des canaux, le tout bordés de belles demeures.


Reprenons notre chemin ! Une fois sur la rue du trou Patrix, empruntez le chemin sous l'arche qui donne sur la majestueuse Cathédrale Saint-Spire. Construite au Xe siècle, elle est l'édifice religieux le plus ancien de la ville. Une fois de l'autre côté de la cathédrale, prenez à droite et descendez la rue Saint-Spire jusqu'au stade Louis Mercier. Cette rue regorge de petits commerces, cafés et restaurants si vous souhaitez faire une pause. 


Tournez ensuite à gauche sur la rue Bessin pour retrouver la Seine. Prenez le quai Jacques Bourgoin sur la droite. Après avoir roulé quelques km le long de la Seine, vous arrivez dans un lieu étrange et très calme : entre la petite route des Bas-Vignons et la Seine, au milieu d'une vaste prairie, vous trouverez quelques bâtiments industriels anciens, dont certains biens conservés malgré les tags. Vous traversez en fait l'ancien port industriel Darblay. L'industriel Darblay avait fait aménagé ici un port, destiné à l'approvisionnement en matière première. Il avait également fait construire un tunnel de 706 m de long qui reliait le port aux papeteries. En 1889, il décide d'y installer également une station de pompage, l'ensemble est désormais labellisé patrimoine d'intérêt général.


Continuez votre périple le long de la Seine jusqu'à l'impressionnante écluse du Coudray-Montceaux. Construite en 1966, l'écluse voit passer chaque année plus de 13 000 péniches qui transitent entre Melun et Paris. Empruntez la passerelle aménagée depuis 2013 pour traverser la Seine et vous rendre sur la rive droite. (Attention la passerelle n'est pas accessible pour les vélos avec remorque enfants ou les tricycles pour les personnes à mobilité réduite à cause d'une barrière anti-intrusion. L’ascenseur qui devait pallier cet inconvénient est malheureusement souvent en panne).

Une fois de l'autre côté de la Seine, prenez à droite puis à gauche pour rejoindre Morsang-sur-Seine en passant par le chemin des ÎlesAvant de monter vers la forêt de Rougeau, profitez-en pour découvrir Morsang-sur-Seine, l'une des plus petites communes de Grand Paris Sud où se trouvent de belles demeures et de beaux jardins. Après cette balade au cœur de la ville, tournez à droite devant la mairie sur la Grande Rue et continuez tout droit sur la route de Morsang-sur-Seine à Villededon

Vous voilà dans la forêt de Rougeau ! Un peu plus loin au carrefour de la Commery prenez la 2e à droite sur la route de l'Inspecteur. En passant, cherchez à repérer 2 chênes multi-centenaires : le chêne de Commery et le chêne du ravin du gouffre. Puis au carrefour du dauphin, prenez la route de la Seine vers le carrefour de la table du roi. À ce carrefour, empruntez ensuite l'Allée Bourette sur la gauche. Cette dernière vous mènera jusqu'à l'Allée Royale, route qui devait servir aux rois de France pour relier la forêt de Rougeau et la forêt de Sénart. Sur votre droite, vous pourrez admirer les pelouses vertes du Golf de Villeray. Et pourquoi ne pas vous y arrêter pour vous désaltérer ?



Votre passage sur l'Allée Royale sera de courte durée : vous tournerez à gauche sur la route du golf de Villeray. Sur cette route agricole qui retourne vers Saint-Pierre-du-Perray, vous pourrez voir la ferme de Villeray. Cette ancienne ferme typique de la Brie, avec une série de bâtiment autour d'une tour carrée fermée, abrite aujourd'hui des chambres d'hôte et salles de réception.



Un peu plus loin tournez à droite sur l'avenue Louis Lachenal et encore à droite sur la rue Antonio Vivaldi. Sur votre route vous pouvez admirer l'Église Saint-Pierre, de style moderne, dessinée par Marc Depeyre et inaugurée en 2016. Vous pouvez également faire une petite pause à côté du lac des Tritons.



Prenez ensuite à gauche et traversez le rond-point vers l'avenue Suzanne Lenglen. Au rond-point suivant, empruntez l'avenue Alain Colas à droite, puis tournez à gauche sur la petite allée Gaston Rebuffat, longer le parc jusqu'à l'entrée, qui se trouve à gauche sur l'allée des Jasmins.Vous voici dans les allées verdoyantes du parc François Mitterand, qui abrite encore aujourd'hui les vestiges du Château de Saint Pierre.

Une fois sorti du parc, tournez à droite rue de la montagne du Perray. Dans la descente, ne vous laissez pas emporter par la vitesse pour pouvoir profiter de la perspective ver les grands Moulins de Corbeil. Vous sentez les parfums de glycines du printemps ? 

Au bout de la rue, tournez à gauche vers la Seine en prenant la rue de la Tuilerie, puis tournez à droite sur le quai Maurice Riquiez, qui se transforme un peu plus loin en rue de la Pêcherie. Une fois au rond-point, allez à droite et traversez le pont de l'Armée Patton pour profiter une dernière fois de la vue sur la Seine.

De l'autre côté du pont, empruntez le quai Mauzaisse à droite, puis tournez à gauche au rond-point vers la rue de la République pour rejoindre ensuite sur la droite l'avenue Darblay et les grands Moulins de Corbeil. Restez sur l'avenue jusqu'à la gare de Corbeil

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus