Chargement...

©2016 Grandparissud.fr
Tous droits réservés

Au cœur du Théâtre-Senart

Publié il y a plus de 2 ans

Le Théâtre de Sénart est le dernier né des 130 lieux culturels de l'agglomération. Installé dans ses nouveaux locaux depuis novembre 2015 à Lieusaint, la scène nationale, exclusivement réservée à tout le monde, nous a ouvert ses coulisses, entrez avec nous...

Un équipement déjà adopté
Lorsque je me trouve pendant une représentation en haut de cette salle si confortable, si belle et si chaleureuse, j’ai l’impression d’être dans l’un de ces grands théâtres qui accueillent certaines de nos productions en tournée », s’enthousiasme Jean-Michel Puiffe, directeur du Théâtre de Sénart.
Oubliés les inévitables retards de chantier et le stress de l’ouverture, le 6 novembre, quelques jours seulement après que l’équipe eut pris possession du bâtiment. Le public, lui, s’est emparé du vaisseau conçu par le cabinet d’architecture Chaix & Morel et associés avec une facilité déconcertante. Plus de quarante mille personnes ont fait un triomphe aux spectacles programmés en cinq mois seulement, de novembre 2015 à juin 2016. C’était un peu plus que la fréquentation annuelle moyenne des deux salles précédentes de la Scène nationale : La Coupole à Combs-la-Ville et La Rotonde à MoissyCramayel. « Certains Cassandre estimaient que nous allions perdre des abonnés dans ce no man’s land et ce temple du consumé- risme qu’est le Carré Sénart. Or, c’est tout le contraire. Nous avons élargi et rajeuni notre public. Je reste prudent car il y a l’effet de la nouveauté, mais le succès de cette ouverture est néanmoins très encourageant », explique le directeur.

Un lieu de vie
L’envie de la découverte n’explique pas à elle seule la fréquentation record et l’enthousiasme du public. Du groupe rock The Dø au ballet de l’Opéra de Paris, en passant par l’opéra Les Noces de Figaro, et le Nouveau Cirque du Vietnam, le spectre artistique de la Scène nationale s’est élargi, et l’hétérogénéité de la programmation entraîne celle du public. Indépendamment des spectacles, le Théâtre de Sénart est aussi rapidement devenu un lieu de vie, avec son restaurant Le Totem, sa librairie (gérée par Le Pain de 4 livres, à Yerres), ses brocantes, ses visites d’étudiants, son atelier théâtral amateur et ses stages pour enfants et adultes. Une réussite qui va droit au cœur de l’un de ses principaux artisans, René Réthoré, vice-président de Grand Paris Sud en charge de la culture : « J’ai toujours été confiant par rapport à la réalisation de ce théâtre et à la réponse que le public pourrait apporter, même si le retard pris par le chantier était un peu inquiétant. Je constate aujourd’hui avec un immense plaisir, lors de chaque spectacle, l’appétence formidable de publics très divers, mais qui manifestent tous le même engouement. »

Les entrailles du Théâtre avec le son et l'image :
Pour découvrir le théâtre et ses coulisses comme si vous y étiez nous vous proposons une vidéo pour voir cet établissement du dessus mais aussi du dessous : des passerelles techniques à la fosse d'orchestre. 
 


Enfin, partez à la découverte de la grande salle vue du plateau, les espaces techniques et ses ateliers, les logges grâce à un reportage photo
Bon voyage

 

 

Théâtres, scènes de musiques actuelles, médiathèques… La nouvelle agglo possède quelque cent trente centres culturels....

Posted by Grand Paris Sud on Tuesday, March 29, 2016

Équipement lié
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus