Chargement...

©2021 grandparissud.fr
Tous droits réservés

Ana Perez Ventura « PEINT LA MUSIQUE »

Publié il y a plus de 4 ans

Ana Perez Ventura est une jeune femme très persuasive pour parler de ses passions : la musique et les arts plastiques. Et son enthousiasme a dû toucher plus d’une personne puisque la direction du réseau des conservatoires lui a laissé carte blanche pour animer une série d’ateliers.


Ces deux passions contagieuses, elle les communique aux enfants toute l’année lors de stages de musique picturale/peinture musicale intitulés « Je peins la musique ». Mais celle qui en parle le mieux, c’est encore elle !

QU’EST-CE QUI VOUS A DONNÉ L’IDÉE DE CES ATELIERS ?

« Étant à la fois pianiste et peintre, j’ai constaté depuis longtemps qu’il y a beaucoup de points communs entre ces deux expressions artistiques : c’est même le thème de mon master de musicologie ! L’étude de l’une m’a aidée à mieux comprendre l’autre. Ce sont ces connaissances que je veux transmettre aux élèves du réseau des conservatoires et à toutes les personnes intéressées. Cela paraît très théorique et compliqué mais sur le terrain, les participants s’amusent beaucoup et développent leur sensibilité artistique. »

EST-IL NÉCESSAIRE DE CONNAÎTRE LA MUSIQUE
POUR S’INSCRIRE À CE STAGE ?

« Ce n’est pas nécessaire de bien connaître la musique ni d’avoir une formation musicale car le but n’est pas le résultat mais le chemin pour y parvenir. Les enfants et les adolescents doivent oublier l’impératif de bien faire ou la peur de mal faire. Ce n’est pas l’école, il n’y a pas d’enjeu majeur. L’important, c’est plutôt de lâcher ses craintes et d’expérimenter la peinture et voir sa correspondance dans la musique : des couleurs, des formes peuvent correspondre à un son tenu, crescendo, decrescendo.

Tout cela, dans la bonne humeur et le fou rire – qui aide les élèves à dépasser des situations de « je ne sais pas comment faire ». Ils ne sont pas jugés, ils se sentent libres d’expérimenter, de se tromper, puis de réussir ou pas, de recommencer. C’est le but du jeu. »

DE QUELLE MANIÈRE LE STAGE EST-IL STRUCTURÉ ?

«Le stage est organisé par petits groupes de 12 enfants mais les enfants préfèrent être moins nombreux, 7 par exemple. C’est avant tout un stage pratique.

Par exemple, à deux groupes, l’un qui peint, l’autre qui joue d’un instrument, je pose la question : «Qu’est-ce qu’une maison ? » À partir de leurs réponses : un groupe joue sur les couleurs et les formes, tandis que l’autre groupe produira une phrase musicale brève, en fonction des dessins de l’autre groupe. Après chaque production, nous échangeons nos idées et nos sensations. En fonction des réponses, on retravaille… Cela aiguise les sens et enrichit la compréhension esthétique de chacun.

Et même pour moi ! Lors d’un stage, une petite fille m’a expliqué que la phrase musicale que j’avais pianotée, lui avait évoqué une pluie de caramels. Sa réponse était imagée, faisant appel à tous les sens (y compris celui de la gourmandise !). Dès lors, la musique n’est plus une construction cérébrale, ni rébarbative, mais des sensations goûteuses et colorées que l’on a envie de partager. »

QUEL EST LE BUT PÉDAGOGIQUE DE CES STAGES ?

« Avant tout, c’est une approche différente pour comprendre la musique et la peinture. Elle permet d’approfondir l’enseignement musical par la mise en place d’un projet interdisciplinaire mêlant musique et art plastique. Tout simplement la transversalité dans l’art: traduire la musique par des couleurs et des formes, et peindre des sons. En quel que sorte, décloisonner les arts et se donner le droit de les explorer, d’expérimenter. Désacraliser pour se réapproprier. Un peu comme dans le poème de Rimbaud, Voyelles : A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu… » Mais c’est aussi apprendre à écouter et regarder l’autre avec respect, et pourquoi pas, partager avec lui… une pluie de caramels ! »

Programme et inscriptions : 01 60 86 73 62
conservatoires@grandparissud.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus