Chargement...

©2022 grandparissud.fr
Tous droits réservés

3ème Festival Sons Mêlés

Publié il y a presque 6 ans

La troisième édition du Festival Les Sons Mêlés débute ce samedi 17 septembre. Alexandre Julieta, directeur artistique du festival, nous explique comment a opéré la cristallisation de ce festival qui mêle musiciens, conteurs et sites d’exception. Avec une même unité, celle du lieu, le territoire de Grand Paris Sud.

Trois questions à Alexandre Julieta, directeur artistique du festival.

Comment l’idée du festival Sons mêlés s’est-elle concrétisée ?
« À l’origine, nous sommes un groupe de musiciens venus du classique et du jazz qui vivons ou travaillons à Sénart. En 2009, nous avons formé un collectif avec le désir de s’inscrire dans le territoire. Et en 2014, nous avons eu l’opportunité de créer le premier festival « Sons mêlés » qui s’est étalé sur deux jours. Le bouche à oreille a bien fonctionné et la deuxième année, l’édition a duré trois jours. Et pour notre troisième année, nous proposons quatre lieux différents, pour quatre programmes et sur quatre jours ! Une belle réussite car nous avons la sensation que le public, de plus en plus nombreux à chaque rentrée, prolonge un peu ses vacance en notre compagnie. L’atmosphère est détendue, cela passe bien entre les spectateurs et les artistes, et ça se sent ! »

Quelle est la singularité de la programmation ?
« Nous misons sur des musiciens professionnels tous issus de l’agglomération. Les spectacles ont lieu dans des endroits insolites. Parfois en extérieur, dans une forêt par exemple, souvent dans des sites historiques. Allier le plaisir des yeux, des oreilles et du cœur est essentiel pour nous. En plus de faire découvrir au public des lieux magnifiques qu’il ne connaissait pas forcément, nous l’entraînons à écouter des musiques d’ailleurs en mêlant des styles variés qui, au bout du compte, s’accordent parfaitement. C’est aussi ça la magie de ce festival, et le public l’a bien compris. »

Quel est votre souhait pour cette édition ?
« Attirer encore davantage de monde et que les gens repartent heureux. »

Le programme du Festival :

Murmures et confidences sous les arbres
Samedi 17 septembre 2016 à 17h / NANDY
Attention changement de lieux : Conservatoire de Nandy
Entrée libre
Voici un rendez-vous à ne pas manquer entre poésie et musique qui sera donné dans un cadre exceptionnel, au pied de la sculpture « Le Gardien » en pleine forêt de Rougeau. Textes poétiques et musiques jazz se réuniront autour d’une thématique propice au lieu, « la nature ». Quatre musiciens improvisateurs profi teront de ce vent de liberté pour vous faire voyager dans un monde fantasque et imprévisible !
Le concert sera précédé d’une randonnée en forêt organisée par la ville de Nandy (dans le cadre des journées du patrimoine).
Renseignements pour la randonnée : 01 64 19 29 29
Leïla Martial chant
Alexandre Julita violon
Pierre Tereygeol guitare
Shankar Kirpalani contrebasse

La presque vraie histoire du roi Dagobert
Dimanche 18 septembre 2016 à 16h / CESSON
Château de Saint-Leu, Cesson
En cas de pluie : Orangerie du Château
Entrée libre / À partir de 7 ans
Dagobert est-il vraiment le roi ridicule à la culotte à l’envers ? Ce spectacle familial propose de plonger petits et grands dans l’histoire de ce roi français à travers un texte poétique, contemporain et drôle.
Spectacle dans le cadre des journées du patrimoine en partenariat avec le SIC

Karine Mazel Noury comédienne
Alexandre Julita violon et compositions
Martina Rodriguez violoncelle
Nicolas Souchal trompette
Shankar Kirpalani contrebasse

Ghilliés "Premier bal"
Dimanche 25 septembre 2016 à 17h / NANDY
Conservatoire municipal, Nandy
Tarif : 8€ / 5€ (réduit)
Ghillie’s est un groupe de quatre musiciens qui interprète un répertoire de danses et d'airs irlandais et français, tout en s’ouvrant à d'autres infl uences musicales. Leur formation instrumentale inédite, la richesse des différents timbres mêlés, apportent à Ghillie's une couleur tout à fait singulière. Avec dynamisme et complicité, le groupe communique sa bonne humeur et son talent à travers un répertoire résolument original.

Marine Bouzat flûtes et piccolo
Chloé Chaumeron violon alto, chant
Philippe Carrillo harpe celtique
Dominique Chanteloup percussions

« Du Fandango au Tango » Quatuor Ponticello et Jean-Christophe Laigle
Samedi 1er octobre 2016 à 20h30 / VERT-SAINT-DENIS
Ferme des Arts, Vert-Saint-Denis
Tarif : 8€ / 5€ (réduit)
Le quatuor Ponticello et Jean-Christophe Laigle vous invitent pour une soirée entre Italie, Espagne et Amérique du Sud, de la Toscane à Buenos Aires !
Un programme de musique de chambre avec les compositeurs L. Boccherini, A. Piazzolla et E. Pujol qui ont pour point commun l’invitation à la danse et au voyage.
L. Boccherini : quatuor à cordes en do mineur (opus 2 n°1) et quintette « Fandango »
A. Piazzolla : « Four for Tango » et « Verano Porteno »
E. Pujol : « Suite Buenos-Aires »
Jean-Christophe Laigle guitare
Ophélie Julita, Alexandre Julita violons
Sophie Piat alto
Martina Rodriguez violoncelle

Renseignements :07 62 83 27 62
festivalsonsmeles.wordpress.com

Événement lié

Le Collectif Sospontendo vous invite au 5ème festival "Sons mêlés" !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus